Directions supply chain et RSE

Trois actions pour une transformation durable de l'entreprise

Les directions supply chain ont une bonne compréhension des enjeux de responsabilité sociale des entreprises (RSE) de leur organisation, selon la dernière enquête Digital Supply Chain de PwC. « Cependant, si les enjeux RSE sont bien identifiés, ils restent encore peu intégrés dans une transformation plus globale des directions supply chain », souligne Michel Lachkar, associé responsable des activités supply chain chez PwC France et Maghreb.

Pour que la supply chain contribue pleinement à la transformation durable des organisations, l’étude identifie trois types d’actions que les directions peuvent mettre en oeuvre ou, pour les plus matures, intensifier :

  • Élargir le périmètre de leur feuille de route RSE pour contribuer plus largement à la transformation durable de l’entreprise ; 

  • Mesurer l’impact de la supply chain en suivant davantage d’indicateurs RSE ;

  • Intégrer la démarche RSE dans les plans de transformation digitale, notamment en utilisant des outils spécialisés dans l’analyse des données RSE.

1- Elargir la feuille de route RSE 

En France, plus de la moitié des directions supply chain (52% en 2022 vs 33% en 2021) considèrent les enjeux environnementaux comme l’un de leurs défis prioritaires à horizon 2025. Malgré cette forte progression, l'environnement reste en quatrième position derrière les questions d’agilité, de traçabilité et de service client. Les enjeux sociaux et sociétaux, qui étaient hors enquête en 2021, sont désormais une préoccupation pour 10 % des répondants.

Cette prise de conscience se traduit déjà en actions concrètes, puisque 90% des directions supply chain ont mis en place une feuille de route RSE ou sont sur le point de le faire. Les attentes des consommateurs et les contraintes réglementaires, dont les mesures du Pacte vert pour l’Europe, imposent aux directions supply chain de construire une feuille de route RSE solide et de mettre en œuvre dès à présent des actions associées.

  • Le volet environnemental porte d’abord sur la gestion des déchets. La loi de transition énergétique fixant un objectif de valorisation des déchets de 65% en 2025, les entreprises concernées sont nombreuses à anticiper les problématiques de retraitement et recyclage des déchets. La lutte contre le changement climatique, l’éco-conception et la gestion des ressources naturelles complètent le top quatre des enjeux environnementaux pris en compte dans les feuilles de route RSE.

  • Sur le volet social et sociétal, les deux tiers des entreprises mettent en avant la gestion des talents. Cette préoccupation s’explique par la relative rareté des nouvelles compétences, notamment digitales, requises dans les métiers de la chaîne logistique. Les enjeux d’innovation durable, de diversité et d’inclusion et d’éthique des affaires restent à ce jour plus en retrait.

Vers une contribution plus large à la transformation durable de l’entreprise

L’enquête Digital Supply Chain 2022 de PwC montre donc des enjeux RSE clairement identifiés, mais inégalement transposés dans l’activité des directions supply chain.

« Pour contribuer plus globalement à la transformation durable de leur entreprise, les directions supply chain devront réfléchir à la manière d’étendre le périmètre de leur feuille de route RSE. Elles seront particulièrement attendues sur ce terrain dans les entreprises engagées dans une démarche de pilotage de la performance globale. »

David Rigault, directeur au sein des activités de conseil supply chain chez PwC France et Maghreb.

2- Mesurer l’impact de la supply chain avec plus d’indicateurs RSE

La mise en place d’indicateurs RSE est un prérequis à tout plan de transformation durable. Ce chantier est encore en cours dans la plupart des directions supply chain. Les indicateurs RSE les plus largement utilisés sont avant tout liés à la santé et sécurité au travail (70% des répondants) et environnementaux : mesure des émissions de CO2 (66%), gestion des déchets (58%).

Le choix de ces indicateurs est conforme aux priorités identifiées par les directions supply chain à horizon 2025. Il répond aussi au besoin croissant de partager des marqueurs avec les collaborateurs et de valoriser l’impact RSE en externe. Il découle enfin de l’obligation réglementaire de mettre en place un reporting de durabilité et de publier un plan de vigilance en matière d'environnement, de droits humains et de corruption.

De nouveaux indicateurs pour sortir du cadre normatif

De ce fait, la plupart des indicateurs sociaux utilisés sortent peu du cadre normatif. Pour avoir une vision plus fine des impacts de la démarche RSE au sein même de la supply chain, il faudra cependant aller plus loin. 

« Les directions supply chain peuvent par exemple chercher à intégrer des indicateurs opérationnels et stratégiques tels que les achats responsables et la relocalisation des achats ou de la production. »

David Rigault, directeur au sein des activités de conseil supply chain chez PwC France et Maghreb

Parmi les indicateurs environnementaux émergents, les participants à l’enquête PwC citent la consommation d’énergie verte et fossile (33%), l’efficacité énergétique des bâtiments (25%) et la consommation de ressources finies ou recyclées (23%). Suivent la durabilité des produits (19%) et la proportion de produits éco-conçus dans une gamme (19%).

Les indicateurs sociaux et sociétaux émergents mesurent la part des achats intégrant des critères RSE (32%), l’inclusion et la diversité (29%). Le nombre d’audits sociaux chez les fournisseurs (13%), la part des investissements supply chain qui intègrent des critères RSE (13%), la proportion de fournisseurs relocalisés en France (11%) et la part des flux relocalisés (9%) complètent la liste.

3- Intégrer la RSE dans le plan de transformation digitale de la supply chain

Malgré l’utilisation presque généralisée d’une feuille de route RSE, les directions supply chain sont encore nombreuses (35%) à ne pas intégrer leur démarche RSE dans leur plan de transformation digitale. La maîtrise de la donnée est pourtant un élément clé dans le pilotage de l’activité environnementale et sociale des supply chains

Le processus de collecte et d’analyse des indicateurs RSE est particulièrement complexe du fait de leur dispersion et de leur hétérogénéité. Or, seules 16% des directions supply chain utilisent une solution spécialisée pour suivre leurs indicateurs RSE. Bien qu’une grande majorité des directions supply chain déclare intégrer les enjeux environnementaux, sociaux et sociétaux dans leur transformation digitale, elles sont encore 46% à utiliser des tableurs bureautiques. Les autres ont recours à un ERP (21%) ou à des solutions développées maison (18%).

La transformation digitale, prérequis de la transformation durable

Il est préjudiciable aux directions supply chain de se passer de la puissance de calcul des solutions spécialisées et de leurs capacités adaptées de pilotage de l'activité. Les outils digitaux seront en effet un facteur clé de succès pour mesurer et piloter la performance des supply chains, en particulier sur les questions d’émission de CO2, de gestion des déchets, de santé et sécurité au travail et de formation. 

La transformation digitale des directions supply chain permet également de répondre à leurs enjeux de visibilité, de traçabilité et d’agilité.

« La réussite de la transformation durable des supply chain dépend du succès de la transformation digitale »

Michel Lachkar, associé responsable des activités supply chain



Comment les Directions Supply Chain peuvent-elles concilier court terme et long terme dans un monde en crise permanente ?

Etude Digital Supply Chain 2023 – 3ème édition

Suivez-nous

Les champs obligatoires sont marqués d'un astérisque(*)

Les informations recueillies lors de votre visite sur ce site sont protégées par le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil relatif à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données (le « RGPD »), ainsi que par la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'Informatique, aux Fichiers et aux Libertés, dans sa dernière version en vigueur. Ces informations sont également confidentielles, et ne sont en aucun cas destinées à être diffusées à des tiers, notamment à des fins de prospection commerciale. Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter notre Déclaration de confidentialité.

Contactez-nous

Michel Lachkar

Michel Lachkar

Associé - Responsable des activités Supply Chain, PwC France et Maghreb

David Rigault

David Rigault

Directeur, Supply Chain, PwC France et Maghreb

Masquer