Les enjeux RSE s’installent dans le quotidien des DAF

Quelles que soient la taille, l'implantation géographique et l’activité de l’entreprise, les enjeux de responsabilité sociétale des entreprises (RSE) font de plus en plus partie des préoccupations essentielles des Directions financières. Selon l’étude Priorités 2022 des Directions financières de PwC, 85% des directeurs administratifs et financiers (DAF) de grands groupes constatent des attentes plus fortes en termes de production et communication d’informations extra-financières. Leur proportion atteint 65 % au sein des PME et ETI. Ces attentes proviennent essentiellement des investisseurs et du management.

« Nous constatons que les enjeux de développement durable sont désormais incontournables pour les directions financières. Au-delà des aspects réglementaires et de communication financière qui vont en s’accentuant, les défis sont maintenant d’intégrer ces dimensions dans le modèle même du pilotage de la performance. »

Laurent Morel, Associé responsable des activités de conseil pour les directions financières chez PwC France et Maghreb

De nombreux enjeux dans la mise en œuvre d’une démarche ESG

Playback of this video is not currently available

0:01:49

La prise en compte des dimensions environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) des activités de l’entreprise prend plusieurs formes pour les directions financières. Les enjeux identifiés pour la mise en œuvre de la démarche ESG sont avant tout la communication extra-financière et la stratégie (ex aequo avec 19 % des réponses), la culture interne (14 %) et les aspects réglementaires (13 %). 

« Compte tenu du manque d’uniformité des définitions, il y a un énorme enjeu de décryptage de ce qu’il faut faire pour se mettre en conformité par rapport à toutes les réglementations. À titre d’exemple, nous avons passé un an à définir ce qu’était un produit vert. Cela rend l’exercice de gap analysis d'autant plus difficile. »

Un participant à l’étude

Parmi les enjeux secondaires figurent la demande des investisseurs (9 %), les risques (9 %) et la gestion des données (8 %). Viennent en dernier lieu les considérations d’alignement du modèle d’affaires (6 %) et les agences de notation (4 %).

Évolution vers une notion de performance globale

« La notion de performance a également été fortement bousculée durant la période”, explique Laurent Morel. “On voit apparaître une tendance de fond pour aborder une notion de performance globale alliant performance économique, résilience et performance durable. »

L’enquête de PwC montre clairement une dynamique d’engagement des directions financières envers les enjeux RSE. Les trois principaux domaines où les DAF anticipent une intégration plus forte de l’information extra-financière sont la mesure et le pilotage de la performance, la communication externe et le reporting réglementaire.

Même pour les bons élèves, des marges de progression existent. “L’intégration de l’ESG dans la stratégie de l’entreprise est dans notre ADN. Nous sommes en avance par rapport à nos concurrents sur ce sujet. Mais pour pouvoir en faire un avantage compétitif, nous avons besoin que la communication sur l’ESG se professionnalise”, indique un DAF participant à l’étude.

“Le reporting extra-financier doit être industrialisé avec la même rigueur que le reporting financier”, insiste un autre DAF interrogé. Selon l’étude, une large majorité (90 %) des DAF pensent que la communication extra-financière atteindra les critères de qualité, de robustesse et d'auditabilité en moins de cinq ans.

Quelles sont les attentes en matière d’information financière et extra-financière ?

Cette évolution a des conséquences directes sur les processus et les outils des Directions financières. Dans les grands groupes, 60% des DAF ont initié un projet de mise en œuvre du règlement taxonomie verte. Signe de maturité, la proportion entre mise en œuvre manuelle et automatisée (78 % vs. 22 % aujourd’hui) est en passe de s’inverser (32 % vs. 68 % dans les années à venir).

Pour aussi essentielle qu’elle soit, cette démarche n’est pas indolore. Elle impacte notamment les systèmes d’information (23 % des réponses), la gestion des données (19 %), le modèle analytique et les règles de gestion (17 %). Doivent aussi être revus et adaptés l’organisation, les processus et les compétences.

Ces attentes induisent une implication croissante de la fonction finance dans la mesure et le pilotage de la performance RSE. La tendance est déjà amorcée, notamment dans les grands groupes. “Nous allons être amenés à revoir notre gouvernance interne car aujourd’hui ce sont l’équipe de contrôle interne et l’équipe RSE [qui pilotent ces sujets], mais à terme les équipes finance de production devront s’approprier la production des reportings RSE”, annonce un DAF interrogé.

En savoir plus sur l’étude

Publiée en décembre 2021 par PwC France et Maghreb et l’Association Nationale des Directeurs Financiers et de Contrôle de Gestion (DFCG), l’étude Priorités 2022 des Directions financières montre que les directions financières tournent la page d’une période 2020-2021 profondément marquée par la crise de Covid-19. Elles adoptent de nouveaux modes de fonctionnement tandis que le rebond économique remet la stratégie de développement et de croissance en deuxième place des priorités, après le pilotage de la performance et avant la gestion de la trésorerie.

PwC en direct, le podcast

Renouer avec la confiance, une tendance forte des entreprises

La 10ème édition de l’étude Priorités 2022 des Directions Financières, réalisée en partenariat avec la DFCG, montre une tendance forte des entreprises à vouloir renouer avec la confiance et faire de la stratégie de croissance une priorité, notamment face au rebond rapide des activités.
Découvrez les enseignements de l'étude dans ce débat animé par Raphaëlle Duchemin aux côtés de Laurent Morel, associé PwC France et Maghreb.




Suivez-nous

Les champs obligatoires sont marqués d'un astérisque(*)

Les informations recueillies lors de votre visite sur ce site sont protégées par le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil relatif à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données (le « RGPD »), ainsi que par la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'Informatique, aux Fichiers et aux Libertés, dans sa dernière version en vigueur. Ces informations sont également confidentielles, et ne sont en aucun cas destinées à être diffusées à des tiers, notamment à des fins de prospection commerciale. Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter notre Déclaration de confidentialité.

Contactez-nous

Laurent Morel

Laurent Morel

Associé Consulting Finance, PwC France et Maghreb

Masquer