Inciter un industriel à localiser sa production sur un territoire

Plutôt que de faire revenir des productions qui ont été délocalisées dans les pays en développement depuis 20 à 30 ans, l’enjeu pour les Régions françaises est d’inciter les industriels à localiser de nouvelles productions dans les territoires, explique François Cartier Laurin, Directeur, PwC France et Maghreb, lors du salon 360 Grand Est. Or, l'attractivité d’une région ne repose pas simplement sur des campagnes de marketing territorial.

Les industriels prennent en compte quatre critères dans leurs choix d'implantation

Parmi les critères pris en compte par les industriels dans leurs choix d’implantation en France ou en Europe, François Cartier Laurin distingue quatre facteurs décisifs :

  1. La disponibilité de terrains viabilisés avec des capacités industrielles associées et suffisamment d’espace autour pour des extensions futures ;
  2. Un environnement où il est possible de recruter les bons profils, formés et dotés de compétences adéquates, ou offrant une qualité de vie capable d’attirer des talents ;
  3. L’envie d'accueillir des activités industrielles de la part des autorités locales (adaptation du PLU, développement d’infrastructures et de services) mais aussi de la part de la population, consciente de la contribution de l’industrie au développement des territoires et prête à soutenir des projets ;
  4. Enfin, la possibilité de lancer un projet industriel dans des délais raisonnables (moins de 12 mois), compte tenu des règles d’urbanisme par exemple.

Renforcer la demande favorise aussi la localisation d'activités productives

Faciliter l’implantation de nouvelles activités industrielles, c’est-à-dire renforcer l’offre, n’est jamais aussi efficace que lorsque l’on travaille également sur la demande. Cet aspect, parfois absent des débats, consiste à regarder les flux d’achats des consommateurs (B2C), des entreprises (B2B) et des pouvoirs publics (B2G).

Ainsi, les plans de relance gagnent à s’interroger sur la manière de convaincre les consommateurs d’acheter  des biens produits en France, par exemple en développant la labellisation ou en mettant à leur disposition des informations sur les lieux de fabrication.

En matière de B2B, s’appuyer sur les donneurs d’ordre permet de faire évoluer les pratiques d’approvisionnement, avec un impact direct sur les sous-traitants et fournisseurs locaux. PwC France et Maghreb travaille sur cet axe à une échelle macro et micro, en accompagnant des entreprises pour sécuriser leurs chaînes d’approvisionnement. Les ruptures dans ces dernières peuvent avoir un effet bloquant à la fois sur la production, l’assemblage, l’emballage et la distribution.

Enfin, la commande publique est un autre levier important, en regard de la part de la dépense publique en France, pour inciter à la localisation d’activités productives sur un territoire. Un atout que la région Grand Est a bien compris dans son Business Act en 2021 et en 2022.


Écoutez l’intervention de François Cartier Laurin lors de la séquence Industrie 5.0 du salon 360 Grand Est. Il revient en détail sur la problématique d’offre et de demande à partir de la minute 1’30 et sur les critères de localisation des industriels à partir de la minute 39. 

Playback of this video is not currently available

0:47:16

Vers une industrie résiliente

PwC et la Région Grand Est

La réindustrialisation est au cœur de la dynamique de relance du Grand Est. Le Business Act #2, second acte du plan de relance du Grand Est, poursuit la reconquête économique de la région en s’attelant notamment aux quatre défis majeurs que sont l’écologie, le numérique, l’Industrie 5.0 et la santé. PwC a co-construit avec les acteurs socio-économiques de la Région ce plan au service de l’économie de demain.




Suivez-nous

Les champs obligatoires sont marqués d'un astérisque(*)

Les informations recueillies lors de votre visite sur ce site sont protégées par le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil relatif à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données (le « RGPD »), ainsi que par la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'Informatique, aux Fichiers et aux Libertés, dans sa dernière version en vigueur. Ces informations sont également confidentielles, et ne sont en aucun cas destinées à être diffusées à des tiers, notamment à des fins de prospection commerciale. Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter notre Déclaration de confidentialité.

Contactez-nous

Jean-Philippe Duval

Jean-Philippe Duval

Associé, PwC France et Maghreb

François Cartier Laurin

Directeur, PwC France

Masquer