Quand la crise renforce le made in France

Juillet 2021

Interview de Pascal Teurquetil, PDG du Groupe Muller (Île-de-France)

Spécialiste du chauffage électrique et du confort thermique depuis 70 ans, avec des produits pour la transition énergétique conçus, développés et fabriqués dans six usines en France


En tant que dirigeant d’une ETI française, quel est votre état d’esprit ?

Sang-froid et optimisme raisonné, malgré les incertitudes et le manque de visibilité. L’année 2020 nous a permis de nous réorganiser en profondeur, de façon positive et prometteuse. Nous n’avons pas surréagi. Cela fait 70 ans que nous existons, nous avons traversé d’autres crises, et nous avons toujours su cultiver cet esprit de résilience et cet optimisme lucide et entreprenant dont les entreprises familiales sont si souvent dotées. Leurs valeurs constituent un véritable ciment, un gage de stabilité et de sécurisation dans des conjonctures anxiogènes. Nous avons beaucoup travaillé notre communication interne pour rassurer nos collaborateurs et préparer l’avenir avec eux.

Quelles initiatives avez-vous prises pour rassurer et entretenir la flamme de la mobilisation ?

En pleine tourmente du premier confinement, et alors que nos sites de production et nos centres de recherche étaient à l’arrêt, nous avons mis en place un comité exécutif de crise et de redéploiement. 200 collaborateurs sont restés en activité sur les 1 000 que compte notre groupe. Désireux de renforcer la transversalité, nous avons croisé les équipes dans nos différentes task forces, industrielles, commerciales, marketing. Nous avons fusionné trois de nos réseaux commerciaux et créé une nouvelle marque, Muller Intuitiv. Tout cela en plein confinement et donc en travaillant à distance ! 

L’ambition était non seulement de consolider le court terme mais aussi de dessiner des perspectives de moyen et de long terme. Nous avons pris des décisions pour nous conforter nous-mêmes mais aussi pour conforter nos partenaires. C’est ainsi que nous avons veillé à maintenir le lien avec nos clients et l’ensemble de nos interlocuteurs de la filière du bâtiment.

« Il en va du rayonnement économique de notre pays, de son indépendance, de la protection de ses emplois et de ses savoir-faire. »

Que retenez-vous de la période que nous venons de traverser ?

Que ce qui semblait impossible peut devenir possible et qu’on peut se transformer très rapidement. A condition d’y croire, de le vouloir et de savoir où on veut aller, en s’appuyant sur ses actifs, ses équipes et une vision stratégique. Et elle m’a aussi appris que dans ces situations difficiles, il faut savoir rassurer, fédérer, motiver en permanence, et continuer à innover autant que possible. Les groupes familiaux sont bien armés pour relever tous ces défis. 

Quelle est votre approche de l’innovation ?

Notre légitimité, voire notre raison d’être, est de développer des technologies, des produits et des services qui apportent du confort, du bien-être, une qualité d’air renforcée et une optimisation du cadre de vie dans sa composante thermique – chauffage et rafraîchissement – tout au long de l’année. Ce confort et ce bien-être quatre saisons sont rendus possibles par des innovations de rupture : de véritables sujets d’étincelles ! Lors du confinement, nous avons engagé en interne une très belle initiative, les Étincelles de l’Innovation, avec un plan d’action sur trois ans et des lancements de produits en cours ou à venir. A travers ces innovations, nous visons à apporter des réponses nouvelles, intelligentes et écoresponsables pour les bâtiments de demain, qu’il s’agisse de construction mais aussi de rénovation.

Qu’entendez-vous par réponses intelligentes pour les bâtiments de demain ?

D’abord, l’intelligence numérique de nos équipements, de plus en plus connectés, interactifs, intuitifs au sens digital du terme. Ensuite, l’intelligence environnementale, c’est-à-dire la prise en compte de la problématique des énergies renouvelables, de l’écocitoyenneté, de la RSE dans toutes ses dimensions. Enfin, l’intelligence industrielle et économique, qui se traduit notamment par l’accent mis sur la proximité et l’origine des produits, la promotion des savoir-faire français. 

Le mouvement de réindustrialisation en cours me réjouit d’autant plus que nous en sommes des acteurs de longue date dans notre domaine, notamment au travers du label Origine France Garantie. Nous en sommes également des avocats résolus, comme j’ai eu l’occasion de l’exprimer à de nombreuses reprises devant les pouvoirs publics.

Un champ d’innovation vous est-il particulièrement cher ?

Tout ce qui a trait au design et à l’esthétisme des matériaux. Le design ne concerne pas seulement les produits, mais aussi les applis, avec beaucoup d’intelligence embarquée. Nous avons beaucoup travaillé sur l’ergonomie de nos équipements. Nous mettons au cœur de nos réflexions les usages des clients et avons pour ambition de leur simplifier l’utilisation de nos produits de haute technologie.

Ecoutez Pascal Teurquetil, PDG du Groupe Muller, dans le podcast PwC en Direct sur les nouveaux challenges de l'industrie

La pandémie a-t-elle fait évoluer les mentalités quant à l’importance du fabriqué en France ?

Sans aucun doute ! C’est tout le sens du plan de relance, à l’élaboration duquel nous avons contribué en apportant nos propositions pour favoriser le retour de l’industrie en France. Il en va du rayonnement économique de notre pays, de son indépendance, de la protection de ses emplois et de ses savoir-faire. C’est un enjeu crucial pour lequel je me bats depuis des années dans les différents territoires où nous sommes implantés, ainsi qu’au niveau national avec nos interlocuteurs gouvernementaux. À titre emblématique, le seul produit que nous ne fabriquions pas en France, à savoir l’un de nos systèmes de pompe à chaleur, l’est désormais.

La progression de la cause environnementale et sociétale dans votre industrie passe-t-elle par une élévation du niveau de compétences des collaborateurs ?

Des collaborateurs et de tout le monde ! Nous poursuivons l’élaboration et la mise en place d’un plan de formation totalement digital à destination de nos salariés mais aussi de nos clients afin qu’ils s’approprient les nouvelles technologies et les évolutions réglementaires dans notre filière : smart buildings, éco-conception, labels et certifications, réglementations françaises et internationales…

La gouvernance est-elle un enjeu crucial ?

Bien entendu. Le groupe Muller a été fondé par mon père, René Teurquetil, décédé à l’été 2020. Il incarnait l’histoire, la vision, les valeurs et la continuité de l’entreprise. Sa disparition a suscité une grande émotion au sein du groupe et auprès de nos partenaires. A travers les hommages que nous lui avons rendus, nous avons réaffirmé notre identité et nos valeurs mais aussi notre volonté indéfectible d’aller de l’avant. L’aventure se poursuit et la transition est assurée. Pas seulement au travers de ma personne, puisque nous avons recruté un nouveau Directeur général qui a symboliquement pris ses fonctions lors d’une cérémonie d’hommage à mon père en octobre dernier. L’état-major se renforce, le groupe est en ordre de marche, et la gouvernance positive s’accélère.

Quelles valeurs votre père vous a-t-il léguées ?

L’humilité. Le respect d’autrui. L’optimisme. La détermination. L’engagement. Le sens de la durée. Et la croyance dans la force agissante de ce triptyque qui fait bouger les lignes : la confiance alliée à la compétence et à l’appétence.

Interview extraite de Entreprises familiale : se réinventer pour gagner en impact, volet France de la 10e édition de l’étude Global Family Business Survey, 2021




Suivez-nous

Les champs obligatoires sont marqués d'un astérisque(*)

Les informations recueillies lors de votre visite sur ce site sont protégées par le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil relatif à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données (le « RGPD »), ainsi que par la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'Informatique, aux Fichiers et aux Libertés, dans sa dernière version en vigueur. Ces informations sont également confidentielles, et ne sont en aucun cas destinées à être diffusées à des tiers, notamment à des fins de prospection commerciale. Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter notre Déclaration de confidentialité.

Contactez-nous

Amélie Wattel

Amélie Wattel

Associée - Responsable des Entreprises familiales, PwC France et Maghreb

Masquer