Soutenir les startups pour encourager la renaissance industrielle

Pour réindustrialiser la France, l'amorçage de startups industrielles doit être soutenu dans chaque Région. À cet effet, le Collectif Startups Industrielles France lance en janvier 2022 un appel aux collectivités territoriales pour développer des lieux d’accompagnement des porteurs de projets partout en France, et pas seulement dans les grandes métropoles.


Surmonter le défi de la phase de pré-industrialisation

“Après une phase de prototypage qui peut se réaliser dans un espace de co-working ou un fablab, la start-up industrielle est confrontée au défi de sa phase de pré-industrialisation”, explique le Collectif, créé pour redonner leur place aux projets industriels dans l'écosystème startup national. 

“Cette phase, moins marquée dans le parcours de la startup numérique, suppose à la fois un accompagnement ad hoc – les porteurs de projets ne sont pas toujours des spécialistes du génie industriel – et des lieux adaptés pour accueillir les lignes pilotes et la production des premières séries – avec la logistique, le stockage et parfois les utilités (électricité, eau, bruit, poussière etc.).”

Telle est la recommandation de la tribune “Favorisons l'amorçage des startups industrielles par le développement de lieux adaptés dans chaque territoire” co-signée par Éléonore Blondeau, co-fondatrice de Collectif Startups Industrielles France, Vincent Despatin, co-fondateur de Kickmaker, agence de conception et d’industrialisation de produits high-tech, Alysée Flaut, responsable communication chez Kickmaker, et Olivier Lluansi, Associé PwC, Strategy& France.

Trois manières d’aller plus loin

Avec le podcast Indus Talk de Kickmaker 

Ecouter l’épisode

Sur le blog de Kickmaker dédié à la conception et l'industrialisation

Lire l’article

En réagissant à la tribune 

Rejoindre la discussion

Où lancer des lieux dédiés à l'amorçage de startups industrielles ?

Le potentiel de renaissance industrielle de la France dépend pour un tiers de la relocalisation d’activités afin de sécuriser des approvisionnements dit stratégiques, et pour les deux tiers du développement de nouvelles filières. Les usines qui verront le jour - leur nombre est estimé à 100 pour les dix axes du plan de relance France 2030 - ne pourront pas toutes être incubées dans les lieux qui existent déjà, trop rares à ce jour. 

Jusqu’à présent, les aides publiques à l’innovation ont été inégalement allouées : la moitié d’entre elles sont localisées en Ile-de-France, l’autre moitié étant répartie sur le reste du territoire. Les Régions autres que franciliennes ont aujourd’hui une opportunité unique d’ouvrir des lieux de référence dédiés à l'amorçage de startups industrielles. Outre les grandes métropoles, les villes plus petites doivent elles aussi être considérées.




Suivez-nous

Les champs obligatoires sont marqués d'un astérisque(*)

Les informations recueillies lors de votre visite sur ce site sont protégées par le Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil relatif à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données (le « RGPD »), ainsi que par la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'Informatique, aux Fichiers et aux Libertés, dans sa dernière version en vigueur. Ces informations sont également confidentielles, et ne sont en aucun cas destinées à être diffusées à des tiers, notamment à des fins de prospection commerciale. Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter notre Déclaration de confidentialité.

Contactez-nous

Olivier Lluansi

Olivier Lluansi

Associé, Strategy& France

Masquer